DOMAINE PORTASER

ELVIRA ET ROBERT SCHWITTER

Quand on a le bonheur et le privilège de goûter les blancs de Robert Schwitter, on ne sait pas si on doit dire merci aux moines ou à Robert pour le plaisir et surtout pour cette fraîcheur éternelle qui parfume notre verre.

 

Robert a repris les vignes et la ferme de ces ancêtres qui y vivent depuis 1792. Il a aussi repris le fermage des vignes et de la ferme de l'ancien couvent (aujourd'hui propriété du canton de Saint-Gall).

 

Chaque jour est un défi sur le domaine puisqu'il s'agit de cultiver les plus hautes vignes de Müller x Thurgau plantées dans la vallée du Rhin (et dans toute la Suisse orientale) à 740 m d'altitude. La parcelle représente près de 40 ares sur un terroir qui était propriété du couvent et des moines jusqu'en 1838.

Il ne faut pas avoir le vertige pour se rendre aux vignes des Portes Romaines  "Porta Romana" à Pfäfers (Saint-Gall) ; côteaux en pente et murs en pierres sèches donnent sur un paysage à couper le souffle !

Situation : près de Zürich et exactement face à Maienfeld (à environ 5 km à vol d'oiseau), les vignobles du canton de Saint-Gall représentent 176 hectares et forment, par conséquent, l'un des plus petits cantons viticoles de la confédération.

 

Terroir : mosaïque de roches sédimentaires, calcaire dur riche en nummulites (organismes fossilisés, ils ont la forme de petites pièces de monnaie = nummulus) et schistes tendres. Les glaciers ont ensuite formé les terrasses naturelles très pentues.

Climat : très bon ensoleillement grâce à une bonne exposition. La maturité phénolique est atteinte grâce au Foehn (vent très chaud). L'altitude et les courants frais donnent une fraîcheur à ce blanc qui est incroyable.

Vendanges : Wilkommen im Heidiland !

Deux réduits au milieu des pâturages renferment quelques outils et les caisses pour les vendanges, à la main bien entendu !

 

Rendements : 600g en rouges, 800g en blancs et croyez-moi, Robert veille au grain ! Les raisins sont généralement vendangés vers la mi-octobre.

Il existe trois propriétaires sur les 3,5 hectares du couvent en clos (complètement emmurés). Tout est géré d'une main de maître par Robert que je surnomme volontiers le vigneron-alpiniste. On a parfois un peu peur pour lui mais les bons esprits du couvent veillent sur lui !

Tourisme : les romains utilisèrent le passage "Porta Romana" pour contourner la vallée du Rhin souvent inondée. Par la suite, les bénédictins ont construit un couvent en 730, autour de l'an 1200 ils ont ajouté un château pour prévenir les incertitudes d'une période trouble.

Aujourd'hui, les ruines se visitent mais les moines ont utilisé une grande partie des pierres du château pour reconstruire l'église baroque non loin de là après l'incendie de 1665 (à visiter !).


C'est par un phénomène d'érosion que les sources thermales ont été révélées des gorges de la Tamina (à voir). Ce sont les mêmes moines du Couvent de Pfäfers qui ont commencé à les exploiter il y à 700 ans et aujourd'hui encore, nous pouvons profiter des bains de "Bad Ragaz" et de "Valens" après les visites et promenades aux paysages de rêves, non loin du pays d'Heidi !

Chemin en Derrey-Mont 6, 1077 Servion

Contactez-nous

© 2016 AVEC S.A.

0

MON PANIER